Pour certains, le mois d’octobre représente la période des examens de mi-session, le long week-end de l’Action de grâce, ou encore les célébrations de l’Halloween. Pour d’autres, le mois d’octobre est le changement des couleurs dans les arbres et les randonnées dans les bois pour y admirer le changement de saison. Voici donc une liste (non exhaustive) de quelques montagnes pour les randonneurs de tous les goûts.

Pour les amoureux de la randonnée (et qui sont prêts à aller loin)

On a quelques jours devant soi et on a accès à une voiture ? Profitons-en et rendons-nous à Charlevoix ! À quatre heures de route de Montréal se trouve la Route des Montagnes, un chemin de plus d’une centaine de kilomètres sillonnant entre les plus hauts sommets de la région. Sur place, on trouve des dizaines de sentiers pour tous les niveaux de randonneurs.

Astuce : amusez-vous sur le site web de la région de Charlevoix pour découvrir tout ce qu’elle peut vous offrir avant d’entreprendre votre séjour.

screen-shot-2016-10-11-at-6-15-28-pm

Source de l’image: Steve Deschênes (La Route des Montagnes)

Pour les amoureux de la randonnée (qui ne peuvent pas se permettre d’aller si loin)

Évidemment, il est possible de faire de la randonnée sans trop s’éloigner de l’île de Montréal. Il existe un service de trains entre Montréal et St-Hilaire, et un service d’autobus entre Montréal et le village du Mont Tremblant. Bien que ces monts ne représentent pas de grands défis pour les habitués de la marche en forêt, elles permettent toutefois de prendre de superbes photos et de passer du bon temps en famille et/ou entre amis.

Pour ceux qui aiment les couleurs (mais moins la randonnée)

À quelque 35 minutes de Montréal se trouve la Covey Hill. Trésor caché, cette colline est située sur la frontière américaine (mais le passeport n’est pas nécessaire pour profiter de la vue des gratte-ciel montréalais au loin et des arbres aux couleurs dansantes). Cependant, les installations ne sont pas idéales ; en général, cyclistes, motocyclistes et automobilistes s’arrêtent sur la chaussée. La journée n’est pas terminée, on se rend au village d’à côté et on profite d’un repas dans le Pub Witsend au style irlandais.

Pour ceux qui ne veulent (ou ne peuvent) pas quitter la grande ville

Montréal serait bien incomplète sans le Mont-Royal. Bien que la montagne ne représente pas un défi insurmontable, elle offre une superbe vue sur le centre-ville et le fleuve St-Laurent, le tout agrémenté des couleurs d’automne. Si on a la chance, on peut apercevoir les ratons-laveurs obèses du mont. De plus, si nous planifions notre journée plein air un dimanche, nous avons la chance de voir les joueurs de tam-tam, les danseurs qui les accompagnent et les artisans rassemblés autour du monument de Sir George-Étienne Cartier.

Pour ceux qui ont un passeport

screen-shot-2016-10-11-at-7-41-49-pm

Source de l’image: Adirondack.net

Embarquons dans la voiture et partons en direction des douanes de Saint-Bernard-de-Lacolle (autoroute 15). Les Adirondacks, une chaîne de montagnes au Nord-Est de l’état de New York, offrent de superbes montagnes.  Il y a le bien connu White Face Mountain et le mont Darcy (le plus haut de l’état de New York avec 1629 mètres d’altitude). On y trouve également des montagnes moins reconnues et moins exigeantes physiquement pour les randonneurs comme la montagne Poke-O-Moonshine ou alors Chazy Lake. Certaines de ces montagnes offrent une magnifique vue sur le lac Champlain avec, pour agrémenter le tout, un cadre de forêts aux couleurs vives.

Profitons-en bien ! L’automne n’est pas éternel et très bientôt les forêts colorées feront place à un hiver enneigé.