D’abord, pourquoi la Tanzanie ? Parce qu’en Tanzanie, il y à des animaux sauvages, la savane et la mer. C’est ce que je croyais avant d’y mettre les pieds. La Tanzanie, c’est un pays accueillant et très peu touristique, c’est un pays où on parle l’Anglais et le Swahili, où la majorité des habitants sont musulmans et où la nature règne.

Ensuite, pourquoi Zanzibar ? Simplement parce que j’avais lu le roman Tous à Zanzibar de John Brunner et que je voulais savoir à quoi ressemblait cette île au nom étrange. Aussi parce que le port est à proximité de l’aéroport et que plusieurs traversiers relient Dar es Salam à Zanzibar city. On m’avait dit que c’était joli.

Zanzibar, ça veut dire « la terre des noirs». Zanzibar, c’est un archipel tanzanien situé dans l’océan indien le long de la côte Est de l’Afrique. Les principales cultures sont celles des girofliers, du riz et des cocotiers. L’influence arabe de la région est omniprésente et chaque matin, les touristes se font réveillés par les chants de la prière qui envahissent les villes. Au départ, ça surprend, mais à la longue, on s’y habitue.

Là-bas, il fait encore plus chaud que sur le continent, la jungle domine et regorge d’animaux sauvages. Il est possible d’observer plusieurs dizaines d’espèces d’oiseaux, des papillons, une sorte d’antilope miniature, des crabes et des colobes rouges et bleus (deux espèces de singes qui ne se trouvent qu’à Zanzibar). Les sorties en plongée permettent également de contempler plus de 200 espèces de coraux et plus de 400 espèces de poissons. Il est également possible de rencontrer des dauphins, des requins et des tortues. Le snorkeling est une activité qui permet de plonger au cœur d’une impressionnante faune marine. Je vous recommande fortement une journée en mer.

 

Photo par Léa Beauchamp

Photo par Léa Beauchamp

Pour observer les tortues géantes, une expédition d’une journée sur l’île de Prison Island s’impose. Cette minuscule île de 5,6 kilomètres de long accueille un sanctuaire pour la protection des tortues géantes. L’île abritait anciennement une prison pour les esclaves rebelles des années 1860 qu’il est également possible de visiter.

Seulement peu de touristes prennent le temps de visiter l’île, ce qui fait d’elle un endroit parfait pour se détendre avant ou après un safari sur le continent. De plus, la majorité des visiteurs s’attardent dans des hôtels luxueux pour se détendre et profiter de l’eau turquoise de la mer indienne. En basse saison, je vous recommande de loger dans ces hôtels puisque leurs prix sont TRÈS négociables. Par exemple, j’ai réussi à louer une maison familiale pour 4 personnes en bord de mer pour 20$CAN au total. En Tanzanie la négociation est une qualité impérative, sans quoi il est facile de se faire arnaquer.

Photo par Léa Beauchamp

Source de l’image: Léa Beauchamp

Afin de profiter pleinement des beautés de l’île, je vous recommande de louer une voiture et/ou un taxi avec un chauffeur expérimenté pour découvrir les beautés méconnues de la région. Pour ce type d’expéditions, les fermes et les plantations de cocotiers qui bordent les quelques routes de l’île se font un plaisir d’ouvrir leurs portes aux visiteurs. Surprenantes découvertes assurées !