Les mois d’avril et de mai sont propices à des road trips ayant comme point de départ la Floride. Pourquoi? Parce que les compagnies de location d’auto doivent résoudre un problème: que faire des centaines de véhicules laissés en Floride par des snowbirds repartis en avion vers leur domicile plus au nord? En proposant à leurs clients des locations aller simple Floride vers le reste des États-Unis à 10$ par jour!

C’est ainsi qu’en 2015, mon ami Grégoire et moi avons fait le pari de partir pour cinq jours, d’Orlando à Atlanta. Retour sur ces 1200 km au tarif imbattable de 51,80$ taxes incluses.

 

La côte floridienne : du Kennedy Space Center à St-Augustine 

Deux geeks comme nous ne peuvent commencer leur périple sans passer par le Kennedy Space Center : un site chargé d’histoire (la conquête spatiale est un pan important de l’histoire de l’humanité tout de même) mais avec le sens du spectacle à l’américaine : deux salles IMAX projetant des films à la gloire de l’espace, un simulateur de navette spatiale, mais surtout un tour guidé au plus près les sites de décollage des fusées de la NASA et une VRAIE navette spatiale en exposition, bref un site incroyable dans une ambiance où on se sentirait fier d’être américain.

La VRAIE navette Atlantis - Source de l'image : Kennedy Space Center Visitor Complex

La VRAIE navette Atlantis – Source de l’image : Kennedy Space Center Visitor Complex

Changement d’ambiance radical 150 km plus au nord avec la visite le lendemain de St Augustine. Une précision s’impose d’emblée : non, Québec n’est pas la plus vieille ville en Amérique du Nord, car St Augustine a été fondée par les Espagnols en 1565, alors que Samuel de Champlain n’était encore qu’un projet pour ses parents. À St Augustine, on se retrouve ainsi avec 450 ans d’histoire en face de soi, la majorité liée à la présence espagnole en Floride. Ainsi, le fort Castillo de San Marcos, au centre de la ville, est typique de la colonisation faite par les Espagnols de ce territoire. En se baladant dans les rues, on se croirait au Mexique, tant l’architecture est si influencée par le passé de la ville.

Flagler College à St Augustine - Source de l'image : Grégoire Auger/Mathieu Avet

Flagler College à St Augustine – Source de l’image : Grégoire Auger/Mathieu Avet

 

La Géorgie : la côte jusqu’à Savannah et l’intérieur des terres jusqu’à Atlanta 

St Augustine et Savannah sont distants d’environ 300 km mais le changement est radical entre la Floride d’inspiration hispanique et la Géorgie, dont l’histoire est intimement liée aux conflits qui ont façonné les États-Unis d’aujourd’hui.

Savannah a été une agréable surprise pour nous. Au-delà du fait qu’elle est la ville de Forrest Gump (on peut admirer l’endroit où se trouvait le fameux banc où il était assis avec sa boîte de chocolats, mais pas le banc, retiré pour éviter le vandalisme…), on comprend rapidement en se baladant dans les rues que cette ville est gorgée d’histoire militaire, à l’image du Général Oglethorpe qui la fonda en 1733 : toutes les rues forment un quadrillage rigoureusement précis et jardins publics et résidences alternent harmonieusement. On se sent vraiment dans une État du Sud, d’inspiration anglaise.

Le quartier historique de Savannah - Source de l'image : Grégoire Auger/Mathieu Avet

Le quartier historique de Savannah – Source de l’image : Grégoire Auger/Mathieu Avet

Le contraste est saisissant avec Atlanta, dernière étape de notre road trip, à 400 km de Savannah. Deux attraits, diamétralement opposés, caractérisent cette ville : l’engagement mercantile de Coca-Cola et l’engagement militant de Martin Luther King. Coca-Cola a fait ouvrir en plein centre ville un immense musée à sa gloire et qui n’a d’intérêt que la dernière salle, où on peut se gaver de centaines de boissons différentes de la marque venant de partout dans le monde (insuline non fournie). Le quartier noir historique fait la part belle au pasteur Martin Luther King : sa maison, son église, et de nombreux musées propagent son message. Au-delà de cela, on sent qu’Atlanta est une ville de congrès et sans réelle âme. L’indice ultime : quand il faut 2 heures pour trouver un vendeur de cartes postales, pas sûr que cette ville est si intéressante que cela…

La tombe de Martin Luther King Jr. à Atlanta - Source de l'image : Grégoire Auger/Mathieu Avet

La tombe de Martin Luther King Jr. à Atlanta – Source de l’image : Grégoire Auger/Mathieu Avet

À toi maintenant de faire ton choix d’itinéraire pour avril prochain!