On ne voyage pas seulement pour voir des beaux paysages, mais aussi pour goûter aux mets locaux! Je souhaite donc vous faire découvrir ou redécouvrir quelques spécialités des pays que je connais le mieux, à travers cette série intitulée «Évasions gourmandes». Parce que la gastronomie fait partie de la culture, mais aussi parce que ça fait plaisir à nos papilles… 

À travers ces prochaines lignes, je vous présente le pays, peut-être le plus gourmand d’Amérique Latine : l’Argentine. En effet, les Argentins savent mêler art de vivre à l’européenne et richesse culinaire. Ne vous étonnez pas si vous prenez 10 kilos après avoir passé un mois en Argentine, c’est tout à fait normal. Les Argentins ont le sens de la saveur et le goût pour la démesure. Leur tempérament passionné se ressent dans leurs assiettes. Toutefois, ne vient pas dire qu’ils ont tout volé aux Italiens! Être Argentin, c’est avant tout un mode de vie! Effectivement, en tant que visiteurs, nous n’avons pas d’autre choix que de nous y conformer, et ce, pour le plus grand bonheur de nos estomacs. Voici quelques grands classiques de la cuisine argentine, inévitables et abordables.

 

Les empanadas

On ne décrit plus ces beignets fourrés connus dans tout le continent sud-américain. Mais on aurait tort de considérer les empanadas argentines comme une simple variante. En réalité, ce sont les meilleures !  Leur pâte est le fruit d’une préparation dont seuls les Argentins connaissent les secrets. Cuites au four, les empanadas argentines sont dorées, croquantes et généreuses. Il existe une grande quantité de variétés : au fromage et jambon, à la viande, au poulet, végétarienne, napolitaine, arabe, au roquefort (mes préférées) et j’en passe. La recette change légèrement selon les régions, donc n’hésitez pas à goûter aux célèbres empanadas salteñas à tremper dans de la sauce piquante. À savourer avec une bière bien glacée.

Prix en pesos argentins (variables selon la situation économique du pays) : 20$ la pièce, 250$ la douzaine

 

Source de l'image : http://leboutdumonde.canalblog.com/

Source de l’image : http://leboutdumonde.canalblog.com/

 

L’asado

Connu pour sa grande surconsommation de viande rouge, il est difficile d’être végétarien en Argentine. D’autant plus que les invitations à des asados ne manquent pas. Les asados remplissent l’air argentin d’une fumée alléchante et permettent de se réunir entre amis autour d’une bonne viande grillant sur une parrilla. L’asador s’occupe de la cuisson, les autres boivent du vin en attendant. On y trouve de tout : viande de boeuf, de porc, de poulet… Les connaisseurs se feront un plaisir de détailler toutes les parties de la vache. Le meilleur morceau de boeuf est le lomo donc, jetez-vous dessus avant que tout le monde se l’arrache. On agrémente le tout avec du pain, des sauces plus ou moins piquantes (comme la criolla), du vin, de la bière, du fernet et surtout de la bonne compagnie. N’oubliez pas d’applaudir l’asador à la fin du repas !

Prix en pesos argentins : environ 200$ par personne, vin inclus.

 

Les pizzas

Les pizzas argentines sont uniques. Symbole de la consommation mondiale, la pizza semble ne plus pouvoir nous surprendre. Pourtant, les Argentins ont réussi à leur donner une touche bien à eux. Une maîtrise toute particulière de la pâte, une bonne quantité de fromage coulant, de l’origan et des olives : voici la pizza classique déclinable à l’infini. Tout Argentin qui se respecte sait faire une bonne pizza. Si vous ne connaissez personne, allez au restaurant La Continental (existant dans presque tout le pays), c’est une valeur sûre. Attention, on devient très vite accro!

Prix en pesos argentins : entre 120$ et 190$

 

Les milanesas et supremas

Sachant honorer leurs ancêtres italiens, les Argentins ont récupéré la Milanaise et l’ont fait entrer dans leurs grands classiques. Une milanesa est une escalope panée de viande rouge tandis qu’une suprema est une escalope panée de poulet. Quant à la panure, il s’agit encore d’une technique que tous les foyers argentins maîtrisent à la perfection. Généralement accompagnées de frites, les milanesas et supremas peuvent se cuire au four surmontées de mozzarella et de tomate. L’inventivité de chacun a quartier libre, que ce soit au resto ou chez des copains. On peut aussi trouver des sandwichs de milanesa bien fournis, à emporter avec soi.

Prix en pesos argentins : environ 90$ pour la milanesa et 120$ pour la suprema

 

Le maté et le terere

Le maté est une infusion d’herbes appelées yerba mate cultivées dans les grandes plaines de la Pampa, au nord de l’Argentine et au Paraguay. Boire le maté est surtout l’occasion de se réunir en suivant un rituel très précis et sacré. Le responsable du maté est celui qui le prépare, qui le goûte en premier, et qui sert chaque personne. Cette boisson aurait des vertus sur la digestion et la circulation sanguine. En tous cas, les Argentins l’adorent! Sa saveur amère peut être adoucie par une cuillère de sucre en poudre. Durant les étés caniculaires, il est courant de remplacer l’eau chaude par un jus de fruit frais. Cette coutume vient du Paraguay, mais s’est largement répandue en Argentine. Le mate devient alors le terere, boisson glacée qui se partage entre amis.

Prix en pesos argentins : environ 30$ pour 500g de yerba mate

 

Le maté, tradition argentine Source de l'image : club del maté

Le maté, tradition argentine
Source de l’image : Club del Mate

 

Les alfajores au dulce de leche

Le dulce de leche est le cauchemar des amoureux du sucré. Une fois un pot de dulce de leche placé entre nos mains, il devient très difficile de ne pas le finir. Les Argentins ont inventé les alfajores, des biscuits qu’on trouve absolument partout. L’association alfajor et dulce de leche fait un malheur. Cette sucrerie fond dans la bouche comme de la guimauve. Heureusement pour les gourmands, elle rassasie suffisamment vite pour qu’on n’ait pas à finir le paquet en entier. Je vous conseille les alfajores de la marque Jorgito, une valeur sûre qu’on trouve partout, mais n’hésitez pas à tester d’autres marques.

Prix en pesos argentins : environ 50$ la douzaine

 

Le Fernet

Quand les jeunes Argentins se réunissent, il est rare de ne pas trouver parmi eux une bouteille de Fernet. Depuis quelques années sont sortis plusieurs types de Fernet, mais l’original est le Fernet-Branca, liqueur amère qui servait de médicament en Italie au siècle dernier. Le Fernet se mélange toujours avec du Coca-Cola et des glaçons. Cette réduction d’herbes a un fort degré d’alcool et peut sembler désagréable à la première gorgée. Cependant,  une fois qu’on s’est habitué à son amertume, on ne peut plus s’en passer ! Accompagnant les plus gros asados, les plus grosses picadas (l’équivalent de l’apéritif), les anniversaires, mariages, et festivités en tout genre, le Fernet est un indispensable de la panoplie argentine.

Prix en pesos argentins : environ 90$ pour la bouteille de 75cl

 

 

Chez les Argentins, c’est une tradition: le repas se fait en groupe et tout se partage. Se mettre en rond autour d’une table, parler fort, jouer aux cartes, rire à gorge déployée et chanter sous l’odeur de la parrilla enfumée font partie du folklore argentin. La nourriture est bien plus qu’une saveur, c’est une expérience.

Toutefois, l’Argentine regorge aussi de restaurants gastronomiques, et certains chefs argentins rivalisent avec les plus grands chefs français. Si votre portefeuille vous le permet, n’hésitez pas à faire un tour dans des restaurants raffinés. Prenez une bonne bouteille de vin rouge Malbec, ou de vin blanc de Cafayate, et laissez-vous porter par la mélancolie et la passion.