Voyager, pas mal tout le monde aime ça. Tu rencontres plein de gens qui viennent de partout, qui font tout et rien en même temps, ta tête explose d’images et de moments qui ne reviendront pas une deuxième fois et tu fais des choses que tu n’aurais certainement pas faites ailleurs.

Si en plus de vivre pour voyager, tu vis pour un sport, combiner les deux devient alors la crème de la crème.

Si tu n’as pas de passion sportive en soi, je vais te proposer quelques alternatives qui pourraient te faire pratiquer un sport tout en voyageant. Peut-être que mes suggestions te donneront envies de préparer ton baluchon!

L’incontournable hivernal : le ski

Que tu sois plus ski ou planche à neige, cela importe peu parce que ces sports de glisse peuvent t’amener dans des endroits sauvages, dont plusieurs divergent nettement de Bromont.

Pour une destination hors du commun et de méchants défis, je te propose :

L’Alaska : pour l’aventure inimaginable que va t’apporter ce coin de pays des plus sauvages. L’Alaska est le royaume de la poudreuse et reçoit 11 fois plus de neige que le Québec!

La chaîne de montagnes Chugach

Source de l’image: snowbrains.com                                                              La chaîne de montagnes Chugach

Le mont Alyeska, à 45 km d’Anchorage, fait partie de la chaîne de montagnes Chugach, avec un dénivelé de près de 1000 mètres, où les télésièges se font plutôt rares. Si tu ne trouves plus de télésièges, assure-toi d’avoir des peaux de phoques pour explorer le grand terrain de jeu du hors-piste. Attention aux grands vents et à la brume en altitude (white out) qui peuvent te couter cher si tu es mal pris. Avis aux débutants : ne pas s’aventurer seul pour ne pas faire le retour en hélicoptère.

Mont Alyeska

Source de l’image: cloudfront.net                                                                                          Mont Alyeska

Évidemment, pas besoin de mentionner que ce type de voyage nécessite une planification et un bon équipement. Par contre, en bon québécois, on a déjà tous fait la pointe de tarte au moins une fois dans sa vie, donc pas besoin d’être expert pour combiner ces sports de glisse avec tes périples.

 

Le sport tendance : le surf

Soleil, peau dorée, l’air salin, le tout mélangé avec le sentiment d’après-session de surf peut virer dangereux jusqu’à te donner des idées de déménager dans un petit village côtier au bord de l’océan. Le surf est définitivement le sport idéal pour voyager; pas beaucoup d’équipement et du fun garanti. (Avec en boni quelques gorgées d’eau et des coups de planche sur la tête).

Mais surf peut aussi dire : eau glaciale, wetsuit de la tête aux pieds et thermos plein de café.

Lawrencetown Beach

Lawrence town Beach                                                                             Source de l’image: sbcsurf.com

Si tu as envie de changer des surfeurs ordinaires, je te conseille :

La Nouvelle-Écosse : En plus d’être pas trop loin, tu peux te planifier un méchant roadtrip qui te coutera pas trop cher si tu mises sur le camping. Les plages sont pratiquement vides de touristes; les vagues sont tiennes. Entre Lawrencetown et Cow Bay, proche de Halifax, c’est là que tu vas certainement trouver ton break préféré. Tout ce qu’il te faut avant de partir, c’est une auto, un bon wetsuit, et une carte pour pouvoir te retrouver.

Vas-y l’automne en plein dans la saison des ouragans, mais juste avant que l’eau froide te gèle les mains.

Sally Fitzgibbons en Nouvelle-Écosse

Source d’image: www.redbullcontentpool.com                          Sally Fitzgibbons en Nouvelle-Écosse

 

L’activité de voyage par excellence : le hiking

Peu importe où tu as booké ton billet, tu vas toujours trouver une montagne à escalader ou bien un volcan à explorer. Plusieurs voyages s’organisent autour de grandes randonnées populaires comme le fameux Inka trail au Machu Picchu.

Mais j’aime les hike quasiment inconnues, à la limite extrême comme la suivante :

Na Pali

Source d’image: Scoutfitters.org                                                                                                         Na Pali

La Kalalau Trail à Maui, Hawaii : Mauii est surnommé l’île verte, parce que de un, elle est vraiment verte à cause de sa végétation, mais aussi parce qu’elle offre de l’état sauvage à n’en plus finir. La Na Pali Coast en est la preuve. La mer, les falaises, les plages désertes et les chutes seront ton environnement pour tes deux jours de randonnée. Elle est reconnue pour être dangereuse due à certaines sections qui se font en bordure de hautes falaises surplombant la mer.

kalalau-trail-large

Source d’image: wildbackpacker.com

Pour camper, tu devras obtenir en ligne ton permis au coût de 20$. La trail n’est pas recommandée en saison de pluie, car elle est trop glissante. Donc, planifie à l’avance!

Cyclotourisme : le mot le dit.

Voyager à vélo est idéal pour voir le plus de coins de pays. Ça implique non seulement de l’équipement de vélo, mais beaucoup de temps dépendamment de ta destination.

Plusieurs vont pédaler la Côte Ouest de nos voisins américains, de San Francisco à San Diego. Le nombre de cyclistes sur la Highway 1 est incroyable. Ce qui est bien, c’est qu’il y a des campings réservés pour les cyclistes où tu retrouves une petite communauté de voyageurs comme toi et pas besoin de réserver!

12311403_10205456232228790_1733660601_o

Source de l’image: Audrey Aubertin

Tu peux aussi changer de côté et descendre la Côte Est du Maine à la Floride. Un beau petit 4000 kilomètres qui te fera découvrir les Amériques et ses petits villages côtiers.

Pour ce genre de voyage, tu as besoin : d’un vélo, un casque, de sacoches à vélo, une gourde, des lunettes de soleil, ta tente et des vêtements appropriés pour le vélo, que tu vas sûrement jeter à la poubelle en revenant. Tu apportes le strict minimum.

Avant de partir, tu dois aussi savoir comment réparer ton vélo, car tu vas avoir au moins une crevaison durant ton périple.

12312291_10205456233268816_42011936_n

Source de l’image: Audrey Aubertin

 

Voyager pour un sport peut t’apporter beaucoup plus que le simple fait d’acheter ton billet et te faire griller sur la plage. Il va sûrement t’arriver, au minimum, un pépin qui changera tes plans et qui te poussera à donner te dépasser.

C’est là que la vraie aventure commence!